samedi 17 juin 2017

Lecture: La vie rêvée de Virginia Fly


J'avais repéré ce roman lors de "A year in England", j'ai donc profité de ce nouveau mois anglais pour découvrir enfin Angela Huth.

Résumé: Souvent, debout face à ses élèves ou allongée sur son lit, Virginia Fly a la vision merveilleuse d’une main d’homme caressant son corps, déclenchant un frisson le long de son épine dorsale. Que ferait-elle si un inconnu apparaissait à la fenêtre, pénétrait dans la pièce et la séduisait? Car à trente et un ans, Virginia, toujours vierge, vit sagement chez ses parents, dans la banlieue de Londres. Il y a bien son ami Hans, un professeur mélomane, mais ce n’est pas lui qui assouvira ses fantasmes. Non, celui qu’elle attend, c’est Charlie, son correspondant américain, dont la visite s’annonce enfin après douze années d’échanges épistolaires. Seulement cette arrivée coïncide aussi avec la diffusion d’un reportage télévisé sur Virginia, qui se prend à rêver que, parmi les opportunités tout à coup florissantes, il en est une – peut-être le charmant Ulick Brand? – qui saura combler ses attentes.

Je n'avais pas réalisé avant de rédiger cette chronique que le roman avait été rédigé en 1972 (oui, je sais, je devrais me renseigner avant de commencer un livre, mais sur la liseuse je n'ai pas le réflexe d'aller lire la 4ème de couverture des romans que j'ai décidé de lire....). Cela donne un autre éclairage au roman en le situant dans le temps, et pourtant je l'ai lu avec plaisir sans savoir vraiment à quelle époque il se déroulait.

Virginia Fly, l'héroïne de ce roman, est  une jeune femme de 31 ans, professeur d'art plastique, vivant toujours chez ses parents, et toujours vierge. Même son prénom correspond à son statut, comme une prédestination.... Mais si en apparence Virginia est une jeune femme terne, sans histoire, elle n'en a pas moins des rêves qui surprendraient son entourage, tellement ils sont loin de de qu'elle incarne.
La vie de Virginia bascule avec à la fois sa participation à une émission de télé, dans laquelle son statut de vieille fille vierge est mis en avant, et par l'arrivée de son correspondant américain, Charlie, après des années d'échanges épistolaires. Et la confrontation de ses rêves et de la réalité n'est pas toujours facile.

Virginia est attachante, on la plaint un peu, tellement elle semble naïve, loin de la réalité, et pourtant elle est plus complexe que son apparence ne le montre. Sans vouloir dévoiler le roman, j'ai beaucoup aimé la scène entre Mrs Fly et Mrs Robinson, où Angela se montre bien moins gentille qu'elle n'en a l'air. Les relations entre Virginia et ses parents, les préparatifs du mariage sont finement décrits, de même que la routine de Mrs Robinson, qui elle aussi est loin de ce qu'elle paraît être.

Virginia rêve, mais au final à travers tous ses personnages Angela Huth nous montre le décalage entre les apparences et la réalité, que Virginia amplifie en ajoutant à ce qu'elle voit ce qu'elle voudrait voir arriver. Ce roman est un peu triste, car à force de rêver, Virginia ne trouve pas le bonheur dans la vraie vie, et je ne suis pas sure d'avoir bien compris la fin (ou le message que l'auteur cherche à nous faire passer).

Lecture intéressante, mais qui me laisse un peu sur ma fin, un peu triste pour cette héroïne à qui l'on souhaiterait d'enfin trouver sa place dans le monde réel.

***************************
Ceci est ma participation à la lecture commune "Angela Huth" dans le cadre du mois anglais 2017.

10 commentaires:

  1. Il est vrai que sous des apparences de comédie, le fond reste "triste" quand on pense au décalage entre les rêves et la réalité pour Virginia et aux pressions de l'entourage, de la société qui n'accepte pas facilement la différence.

    RépondreSupprimer
  2. Il est sur mon étagère ; je comptais le lire pour aujourd'hui mais le temps m'a manqué. Je tenterai quand même, malgré ton avis en demi-teinte

    RépondreSupprimer
  3. effectivement, des fois, cela change un livre de savoir quand il a ete ecrit....en tout cas cela semble moins sentimental que le sujet....je vais y reflechir...;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu le lis, ça m'intéresse d'avoir ton avis

      Supprimer
  4. J'ai l'impression de retrouver ici le "style" Angela Huth dans son traitement des personnages et dans ses thématiques générales. Je l'ai découverte aussi ce mois-ci mais avec Tendres silences, et je pense poursuivre avec La Vie rêvée de Virginia Fly dont le résumé me tente bien, même si tu es un peu déçue de la fin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais essayer d'en lire d'autres, elle a quand même une belle écriture!

      Supprimer
  5. Je viens tout juste de terminer de lire Mentir n'est pas trahir de cette auteure et vient de poster un billet à ce sujet. Je voudrais bien lire ce titre, l'histoire m'intrigue et je pensais que ce roman était beaucoup plus récent. Hâte d'y jeter un oeil.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai été lire ton billet, je passe mon tour pour celui là! J'ai hâte d'avoir ton avis sur Virginia!

      Supprimer

N'ayant pas accès à vos adresses mail, je ne peux vous répondre qu'ici, alors n'hésitez pas à revenir!